philippefabry.eu, pour la formation en travail social


Philippe Fabry » Formation » Institutions et services innovants » Programme expérimental national "housing first, chez soi d'abord."

Programme expérimental national "housing first, chez soi d'abord."

"Le nombre de personnes à la rue atteintes de pathologies mentales sévères est considérable. Une récente étude réalisée par l’INSERM, l’Observatoire du Samu social de Paris et l’Institut de veille sanitaire montre que dans l’agglomération parisienne, près du tiers des personnes sans chez soi présente des troubles psychiatriques sévères (troubles psychotiques, troubles anxieux, troubles sévères de l’humeur). Cela pose des problèmes sanitaires, sociaux et éthiques qui mettent en lumière les échecs des politiques successives de prise en charge de ces publics.

Une des raisons de ces échecs tient à la manière dont ces politiques ont considéré les personnes sansabri et les personnes atteintes de maladies psychiatriques sévères, à savoir comme un public captif, qu’il fallait à tout prix protéger et assister, sans jamais véritablement croire que ces personnes pouvaient et devaient être des citoyens comme les autres qui avaient des compétences à faire valoir pour développer leur autonomie. Aujourd’hui, à travers la mise en oeuvre de cette expérimentation, il s’agit de développer une nouvelle approche et d’apporter des réponses novatrices à ce problème.

Aux Etats-Unis, entre 2005 et 2007, 30 % des personnes sans-abri chroniques ont été relogés, grâce en grande partie à la généralisation sur tout le territoire des programmes « housing first » qui ont débuté dans les années 90-91 à New York sous l’impulsion du Docteur Sam Tsemberis.

Pour en savoir plus, voir le site web : www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/5_fichedesynthesechezsoid'abord26janv2010.pdf

Date de cet article : 2011-06-02


Philippe Fabry » Formation » Institutions et services innovants » Programme expérimental national "housing first, chez soi d'abord."