philippefabry.eu, pour la formation en travail social


Philippe Fabry » Formation » Rapports publics et textes de référence » Les jeunes, les personnes âgées et les difficultés de logement : trois priorités pour l’action sociale

Les jeunes, les personnes âgées et les difficultés de logement : trois priorités pour l’action sociale

« 1000 professionnels ou bénévoles ont été interrogés en face à face, au cours d’entretiens d’une durée d’environ 45 minutes (agents de Pôle emploi, des Caisses d’Allocations familiales, bénévoles d’associations caritatives, éducateurs en milieu ouvert, enseignants, encadrants de chantiers d’insertion…). Trois grands types d‘organismes ont été enquêtés :
  • Ceux qui s’occupent de la lutte contre la grande pauvreté. Ce groupe rassemble les organismes participant à la veille sociale et à l’hébergement, ceux distribuant l’aide alimentaire, les associations d’aide aux gens du voyage, les grands réseaux caritatifs (Fondation Abbé Pierre, Emmaüs, Petits frères des Pauvres, Croix-Rouge française, les Restos du Coeur…)
  • Ceux qui s’occupent de l’insertion sociale et professionnelle. Ce groupe rassemble des institutions (services sociaux, service public de l’emploi), l’Agence nationale de l’accueil des étrangers et des migrations (ANAEM), les équipes de prévention, l’Aide éducative en milieu ouvert (AEMO), les Permanences d’accès aux soins (PASS), les structures de l’Insertion par l’activité économique (SIAE), les associations d’alphabétisation.
  • Enfin, des organismes intervenant auprès de publics divers, non ciblés sur les personnes en difficulté. Ce groupe comprend des Centres locaux d’information et de coordination (CLIC), des centres de Protections maternelle et infantile (PMI), des Centres d’information sur les droits des femmes et des familles (CIFDFF), des maisons de la justice et du droit, des Centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires (CROUS), des Caisses d’allocations familiales.

Les réponses des acteurs interrogés ne révèlent pas de formes nouvelles de précarité. Elles traduisent en revanche une forte inquiétude face à une augmentation du nombre de personnes en situation très difficile, notamment parmi les jeunes et les personnes âgées. Les problèmes d’accès ou de maintien dans le logement sont eux aussi plus fréquents et exposent souvent à la précarité.

Extrait : schéma des Cinq types de ménages fragilisés :

Pour en savoir plus, voir le site web : www.credoc.fr/pdf/4p/230.pdf

Date de cet article : 2011-10-16


Philippe Fabry » Formation » Rapports publics et textes de référence » Les jeunes, les personnes âgées et les difficultés de logement : trois priorités pour l’action sociale