philippefabry.eu, pour la formation en travail social


Philippe Fabry » Formation » Rapports publics et textes de référence » Un rapport de la cour des comptes critique "les politiques de soutien à la parentalité"

Un rapport de la cour des comptes critique "les politiques de soutien à la parentalité"

La cour des comptes rend compte de son evaluation de ces politiques dans son rapport annnuel 2008.
Ces dispositifs sont essentiellement financés par l'état via la branche famille de la sécutité sociale. voir à ce sujet l'article sur les REAP (réseaux d’écoute, d’appui et d’accompagnement des parents) sur le site.
"L’empilement de dispositifs dispersés géographiquement et sans articulation entre eux, le défaut d’une réflexion sur l’accès des parents à l’information, ne peut garantir une réponse adéquate et une prise en compte globale des besoins des familles. Au demeurant, aucune évaluation ne permet de connaître l’impact des nombreuses actions menées."
REAP (réseaux d’écoute, d’appui et d’accompagnement des parents), dispositifs de médiation familiale, PIF (points info-famille), maison des adolescents, contrats locaux d'acompagnements à la scolarité (CLAS), les dispositifs sont nombreux et comme souvent en France, ont des problèmes liés à un double pilotage mal synchronisé entre l'état et le niveau local.

Nous invitions donc à lire ce rapport qui éclaire bien un des aspects majeurs de la plupart des dispositifs du travail social actuel : éclatement, manque de lisibilité et de coordination.

Pour en savoir plus, voir le site web : www.ccomptes.fr/fr/CC/documents/RPA/24-politiques-soutien-parentalite.pdf

Date de cet article : 2009-02-27


Philippe Fabry » Formation » Rapports publics et textes de référence » Un rapport de la cour des comptes critique "les politiques de soutien à la parentalité"