philippefabry.eu, pour la formation en travail social


Philippe Fabry » Formation » Institutions et services innovants » Les groupes d'entraide mutuelle (GEM).

Les groupes d'entraide mutuelle (GEM).

« Au vu de la prévalence des troubles psychiques graves et persistants dans la population et des constats sur les handicaps résultant de ces troubles, le besoin d’aide et d’accompagnement des personnes handicapées psychiques pour leur vie quotidienne et leur participation sociale, auquel ne peuvent seules répondre les actions de soins, se pose avec ampleur et de manière souvent aiguë. En effet, la plupart de ces personnes sont à charge de leur famille, certaines se trouvent en errance. Par ailleurs, ces quarante dernières années, beaucoup de patients ont quitté l’hôpital où ils passaient leur vie, pour la cité. Cette évolution ne s’est que très partiellement traduite en revanche par la mise en oeuvre des solutions d’accompagnement que cette nouvelle situation appelle. La loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits, des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées apporte sur ce point une contribution décisive. En effet, outre la reconnaissance du handicap résultant de troubles psychiques et son inscription pour la première fois dans le code de l’action sociale et des familles, la loi nouvelle veille à apporter à ces personnes handicapées les réponses appropriées à leurs besoins spécifiques, notamment en prévoyant la création de groupes d’entraide mutuelle (GEM), conçus à la fois comme moyen de prévention mais aussi comme élément de compensation des conséquences du handicap. »
Circulaire DGAS/3B no 2005-418 du 29 août 2005 relative aux modalités de conventionnement et de financement des groupes d’entraide mutuelle pour personnes souffrant de troubles psychiques.

« La forte augmentation de la fréquentation des GEM confirme la forte attente et le fait qu’ils constituent une réponse adaptée à de nombreuses personnes handicapées psychiques. Le succès est d’autant plus grand qu’en 2007, les fiches de suivi ne distinguaient pas les adhérents usagers des autres adhérents (familles, bénévoles…) En moyenne, un GEM accueille 13 personnes autres que les usagers, 62 usagers dont 41 usagers adhérents. Le minimum est de 3 adhérents. Le maximum est de 183 adhérents et 580 personnes accueillies ».

  • L’UNAFAM du Gard publie la liste des GEM : cliquer ici
  • Voir aussi sur le même site «Espace GEM ou club» : cliquer ici
  • Voir le bilan 2008 des GEM financés en 2007 : cliquer ici

²

Pour en savoir plus, voir le site web : www.atelierdunonfaire.org/fichet.html

Date de cet article : 2009-07-23


Philippe Fabry » Formation » Institutions et services innovants » Les groupes d'entraide mutuelle (GEM).