philippefabry.eu, pour la formation en travail social


Philippe Fabry » Formation » Placement familial » Le rapport 2006 du défenseur des enfants et la proposition du statut de tiers

Le rapport 2006 du défenseur des enfants et la proposition du statut de tiers

"La Défenseure des enfants, Dominique Versini, a été régulièrement saisie de la question du maintien du lien affectif qui s’est tissé entre les enfants et les familles d’accueil qui s’en sont occupées pendant de nombreuses années. Elle a souhaité à ce propos que les décisions de changement de familles d’accueil soient mieux expliquées aux enfants. De même, elle considère que l’enfant, s’il le souhaite, doit pouvoir conserver des liens avec une famille avec laquelle il a passé plusieurs années et créé des liens affectifs.»

«S'appuyant notamment sur le droit international et le droit européen, la Défenseure des enfants recommande un véritable statut des tiers qui prend en charge l'enfant ou exerce auprès de lui un rôle de parent, sans pour autant déposséder les parents de leurs propres responsabilités»

Une des pathologies du système français de protection de l'enfance étant l'absence de prise en compte du temps : âge des enfants, durée des placements, temps passé avec les parents pendant le placement...Ce statut de tiers permettrait de reconnaitre ces réalités : un bébé fabrique du parent ; un accueil de longue durée produit de la parentalité

Préambule :
« Nous vivons dans une société dans laquelle l’évolution des modes de vie et l’isolement rendent nécessaire, à certaines étapes de nos parcours, d’être épaulés dans ce rôle si important de « parent » : les grands-parents jouent souvent ce rôle essentiel, mais aussi les familles d’accueil dans le cas particulier des enfants placés. Mais beaucoup d’entre nous sont amenés à imposer à leurs enfants de partager la vie quotidienne d’un compagnon ou d’une compagne qui aura également de son côté des enfants issus d’unions précédentes. Au fil de la vie quotidienne pourront ainsi se développer des liens d’affection plus ou moins forts avec ces « tiers » dont le rôle peut être important dans l’éducation de l’enfant ; on comprend qu’une séparation brutale (rupture du couple, changement de famille d’accueil) puisse bouleverser cette vie en construction. 1/3 des courriers qui arrivent chez la défenseure des enfants illustrent les souffrances liées à des ruptures familiales de cette nature et de la difficulté de notre société à accompagner cette détresse.
Tous les spécialistes de l’enfance soulignent l’importance de préserver les enfants des conséquences psychoaffectives des ruptures répétées et la nécessité d’organiser leur vie quotidienne en accompagnant du mieux possible les inévitables séparations. »

Pour en savoir plus, voir le site web : www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/064000826/index.shtml

Date de cet article : 2009-11-22


Philippe Fabry » Formation » Placement familial » Le rapport 2006 du défenseur des enfants et la proposition du statut de tiers