philippefabry.eu, pour la formation en travail social


Philippe Fabry » Formation » Rapports publics et textes de référence » Enfants au coeur des séparations parentales conflictuelles : Plaidoyer pour mieux préserver l'intérêt des enfants.

Enfants au coeur des séparations parentales conflictuelles : Plaidoyer pour mieux préserver l'intérêt des enfants.

Rapport de la défenseure des enfants, Mme Versini, année 2008.

Alors que la violence conjugale est un fait social massif que la police et la justice ont beaucoup à intervenir en la matière, les travailleurs sociaux, eux aussi confrontés à ces problèmes -et surtout à leurs effets sur les enfants-, sont peu formés et rarement mandatés pour travailler cette question.
D'où l'importance de ce rapport montrant l'intensité de la souffrance des enfants confrontés à ce problème :"Parmi les réclamations que je reçois en tant que Défenseure des enfants presque 50 % concernent des enfants vivant des conflits parentaux et montrent combien les effets peuvent être dévastateurs selon la façon dont s’est déroulée la séparation et surtout lorsqu’il y a eu de la violence conjugale. Certains cas montrent également des enfants instrumentalisés par l’un ou l'autre des parents au point que certains professionnels évoquent « un syndrome d'aliénation parentale » ; ces parents se livrent une guerre permanente au travers d’allégations parfois mensongères, d’une judiciarisation à outrance et les enfants se trouvent pris dans l'engrenage de conflits sans fin qui atteignent dans des cas extrêmes un paroxysme. Parfois le conflit est si violent que les juges finissent par faire sortir l'enfant du cercle familial pour le protéger et le placer dans une famille d'accueil…"

Autre extrait :"Un enfant sur quatre ne vit pas aujourd'hui avec ses deux parents. C'est une réalité qui fait que tout enfant peut être amené à subir potentiellement des ruptures dans la continuité de sa vie quotidienne avec l'un de ses deux parents et à devoir reconstruire de nouveaux équilibres dans ses relations avec ce parent (résidence, rencontres, contacts…), tout en se trouvant parfois confronté à la présence de tiers partageant la vie de l'un ou l'autre de ses parents. Cette nouvelle façon de vivre, marquée par une plus grande fragilité des unions, nécessite d’aider les parents à passer le cap de la séparation de la façon la plus pacifiée possible dans l'intérêt des enfants qui expriment à ces occasions leur souffrance de façon différente suivant leur âge (plaintes corporelles, angoisses, insomnies, troubles alimentaires, sentiment de culpabilité, agressivité…). C'est ainsi que l’on ne peut pas manquer de faire le lien entre avec le rapport rendu l'an dernier sur les adolescents en souffrance * à une période délicate au cours de laquelle peuvent resurgir des souffrances non identifiées ou mal prises en compte dans la petite enfance."

Je conseille particulièrement la lecture du chapitre (p 53) "Le conflit ce grand dévastateur", et (p55): "Les parents en conflit ne sont plus en mesure d’assurer leurs tâches éducatives".

Pour en savoir plus, voir le site web : www.defenseurdesenfants.fr/pdf/RappThem2008.pdf

Date de cet article : 2009-12-12


Philippe Fabry » Formation » Rapports publics et textes de référence » Enfants au coeur des séparations parentales conflictuelles : Plaidoyer pour mieux préserver l'intérêt des enfants.