philippefabry.eu, pour la formation en travail social


Philippe Fabry » Livres » Serge Paugam : L'intégration inégale. Force, fragilité et rupture des liens sociaux.

L'intégration inégale. Force, fragilité et rupture des liens sociaux., par Serge Paugam

"Un certain nombres de facteurs contribuent à hiérarchiser la population tout au long d’un continuum qui oppose deux pôles : la force cumulative des liens sociaux qui prédispose à une intégration sociale stabilisée et la faiblesse, voire la rupture, de ces liens, provoquant un déficit de protection et un déni de reconnaissance"
La notion d’intégration est omniprésente dans le débat social. Elle permet à la fois de penser les institutions, les normes et les politiques qui assurent la régulation sociale et d’analyser les phases du processus au cours duquel les individus parviennent à participer à des groupes déterminés et à la société dans son ensemble. L’objectif de ce livre est d’interroger le système social dans sa globalité en partant des différents types de liens sociaux (filiation, participation élective, participation organique et citoyenneté) qui attachent les individus entre eux et à la société. Sa problématique repose sur l’hypothèse que l’intégration est fondamentalement inégale en raison de la fragilité intrinsèque de ces liens sociaux et de la fragilisation poussée de leur entrecroisement. Pour en faire la démonstration, il interroge, d’une part, la transformation du système normatif qui encadre ces liens et, d’autre part, à partir de nombreux exemples, les obstacles réels auxquels sont confrontés les différents groupes sociaux pour s’y conformer. Il débouche sur une typologie qui permet de comparer les différents paliers de l’intégration et, par conséquent, les inégalités structurelles à l’origine des tensions sociales actuelles.
(présentation de l'éditeur)
La question de l'intégration nous concerne tous. Serge Paugam poursuit ses recherches sur les liens sociaux, liens de natures différentes, dans la lignée des travaux de Durkheim (par exemple sur le suicide, travaux qui montrent les effets protecteurs des appartenances et des solidarités). Ce livre, réunit vingt-cinq chercheurs autour d'un projet : croiser la question de l'intégrations, du lien social, et celle des inégalités de genre et de classe. L'insécurité sociale, définie par Robert Castel doit être élargie.
Sege Paugam note que les sociologues ont tendance à ne pas croiser les deux questions et veut montrer leur rapport : les inégalités sociales produisent des inégalités dans la capacité de s'intégrer.
L'intégration est inégalement répartie dans la société ; la perte de modes traditionnels d'intégration produit des effets ; particulièrement sur le lien de participation organique, la participation au monde du travail, qui s'est effrité. L'insécurité sociale dans le monde du travail a des incidences sur les autres liens et notamment le lien de filiation; Ce lien de filiation est considérablement créateur d'inégalité.
Dans l'enquête, Serge Paugam et son équipe ont recherché les adultes qui ont rompu tous liens avec leurs parents. Les milieux ouvriers sont beaucoup plus concernés par cette question de la rupture ( par rapport aux cadres supérieurs, ça passe de 25% à moins de 5%.)
Les ruptures se cumulent; les plus exposés à la perte d'emploi sont les plus exposés à la perte du lien filiation.
Ce lien de filiation est affecté par la crise de la condition salariale. La solidarité se défait. Exemple d'effet : pour obtenir un logement il faut avoir des garants, donc ne pas être en rupture avec ceux qui peuvent tenir ce rôle.
Le lien de participation élective évolue aussi sur ce modèle: ceux qui peuvent le plus s'appuyer sur ce lien, qui peuvent créer des réseaux ont bien plus de chance de réussir. Les mariages ( : Voir l'article de Florence Maillochon ) témoignent de cette capacité de s'entourer et il y a beaucoup plus d'amis dans les mariages, ce qui témoigne de l'importance et de la force des réseaux.
La capacité de s'entourer est profondément inégale dans la société contemporaine.
Des segments de la société sont interconnectés : pour trouver du travail, le conjoint et les réseaux donnent accès à un cumul d'avantages.
Inversement les inégalités sont potentiellement cumulatives.
Enfin c'est le lien de citoyenneté qui est atteint. Nous nous référons à un état protecteur et les personnes les plus vulnérables comprennent qu'elles ne peuvent plus compter sur les garanties collectives. Dans les quartiers sensibles, la confiance dans les institutions publiques est très faible. Le sentiment de ne pas compter, de ne pas être ni reconnus ni protégés, donne le sentiment d'être moins citoyens.
Cette enquête propose, à partir des différentes enquêtes, une typologie avec différents paliers d'intégration : un modèle d'intégration dans lequel les quatre liens d'intégration fonctionnent.
On le retrouve pour les catégories supérieures et une partie des classes moyennes, avec des stratégies compétitives de distinction. dans les paliers inférieurs on s'interroge sur Les trois paliers inférieurs : l'intégration fragilisée, dans les quatre domaines, les fragilités produisent une insécurité et une profonde frustration. Le risque de déclassement se traduit par un radicalisme politique, un rejet des gouvernants.
En dessous Paugam propose "l'intégration compensée", des liens et des appartenances qui permettent de résister face à un modèle inatteignable: la famille, des collectifs, des communautés ethniques, des bandes, le "business", des stratégies de résistance.
Le dernier palier est l'intégration marginalisée avec tant de ruptures qu'il s'agit non plus de compenser mais de survivre; c'est la question des sans abris, des marginaux . En France on adore les politiques catégorielles. Serge Paugam propose que les politiques visent plutôt le renforcement des appartenances ;

L'intégration inégale. Force, fragilité et rupture des liens sociaux., par Serge Paugam [1ère de couverture]

L'intégration inégale. Force, fragilité et rupture des liens sociaux., par Serge Paugam [1ère de couverture]

L'intégration inégale. Force, fragilité et rupture des liens sociaux., par Serge Paugam [4e de couverture]

L'intégration inégale. Force, fragilité et rupture des liens sociaux., par Serge Paugam [4e de couverture]


Philippe Fabry » Livres » Serge Paugam : L'intégration inégale. Force, fragilité et rupture des liens sociaux.