philippefabry.eu, pour la formation en travail social


Philippe Fabry » Livres » Jean Bedard : Familles en détresse sociale. Repères d'action. Tome 1 : Du social au communautaire.

Familles en détresse sociale. Repères d'action. Tome 1 : Du social au communautaire., par Jean Bedard

Dans l'article suivant, Familles en détresse sociale : approches interdisciplinaires et communautaires..., le québécois Jean Bédart résume son livre, que par ailleurs (voir plus bas), il met gratuitement en disposition en ligne.

Les travaux de Jean Bédard sont importants car ils sont des ponts entre les chercheurs de nombreuses disciplines, "études économiques et sociologiques sur la pauvreté, ses causes, sa reproduction sociale et culturelle. Sur un autre registre, de multiples ouvrages de psychologie et de psychiatrie énoncent des pathologies et des manières de les traiter." Il note que "Partout on souligne le lien entre la grande pauvreté, celle qui est persistante, et toute une série de problèmes définis du point de vue d’une profession. Le psychologue parle de problèmes de santé mentale, le travailleur social, de négligence des enfants, l’éducateur, de déficit des habiletés sociales, etc."
Le but de Jean Bédart est donc de proposer une synthèse, "enter de joindre ensemble les principales «briques» de connaissances autour d’un noyau. Le noyau qui nous intéresse ici, c’est la grande pauvreté, celle qui est persistante et dont l’aspect économique n’est que la partie la plus visible. Nous tenterons de faire une certaine synthèse au moins provisoire de ce problème dont les manifestations psychologiques, comportementales, familiales, etc., nous mettent au défi.".

Pour un lecteur français, le grand intérêt de ce livre est de proposer des outils en montrant l'importance de la phase d'évaluation.
à partir de l'exposé d'une situation complexe en protection de l'enfance, voici un exemple du processus d’évaluation :
 "La première question qui se pose touche au potentiel de changement de la famille et de la communauté qui environne cette famille. S’il n’est pas possible de modifier la dynamique de cette famille dans le temps requis pour assurer le développement de l’enfant, nous sommes dans l’obligation de prévoir une « transplantation » du lien d’attachement entre l’enfant et les parents.
L’évaluation ne visera pas uniquement à définir le problème, elle doit fournir l’information permettant de décider, de trancher la difficile question de l’orientation à prendre à long terme pour les enfants.
L’évaluation devra entre autres nous permettre de trancher entre les quatre hypothèses suivantes :

  • La famille n’est pas sans problème mais, comme toute famille, avec l’aide naturelle de ses amis, elle résout normalement ses difficultés.
  • Il s’agit d’une situation difficile mais qui ne compromet pas la sécurité et le développement de l’enfant. La famille a besoin d’aide pour se sortir de la détresse sociale mais les enfants arrivent tout de même à se développer correctement et en sécurité.
  • Il s’agit d’une situation qui doit être modifiée si on veut assurer la sécurité ou le développement de l’enfant. Cependant le potentiel de changement est encourageant. De façon réaliste, on peut envisager les pronostics suivants :
    1. Soit que, après une intervention adéquate d’une ou deux années, la famille soit en mesure d’assumer, avec l’aide naturelle de son réseau et de la communauté, la sécurité et le développement de l’enfant.
    2. Soit qu’elle ait besoin d’une aide structurée à long terme.
    Mais dans les deux cas, l’enfant ne sera pas définitivement retiré de son milieu et les parents assumeront le rôle principal vis-à-vis de l’enfant. L’enfant conservera la continuité de son principal lien d’attachement avec ses parents (ou l’un d’eux).
  • Il s’agit d’une situation où seul un changement définitif de milieu peut permettre le développement et la sécurité de l’enfant. En somme, les pronostics suivants sont envisagés :
    1. Soit que les rôles parentaux doivent définitivement être partagés avec d’autres adultes.
    2. Soit que les parents doivent cesser de façon définitive à peu près tout contact avec l’enfant.
    Dans les deux cas, l’enfant devra transférer son principal lien d’attachement de ses parents vers une autre famille.
    On remarque toute l’importance qui doit être accordée au lien d’attachement. Le cœur de l’orientation qui suivra l’évaluation, c’est l’avenir même de ce lien d’attachement."

    Pour télécharger gratuitement l'ensemble du livre, cliquer ici

Familles en détresse sociale. Repères d'action. Tome 1 : Du social au communautaire., par Jean Bedard [1ère de couverture]

Familles en détresse sociale. Repères d'action. Tome 1 : Du social au communautaire., par Jean Bedard [1ère de couverture]

Familles en détresse sociale. Repères d'action. Tome 1 : Du social au communautaire., par Jean Bedard [4e de couverture]

Familles en détresse sociale. Repères d'action. Tome 1 : Du social au communautaire., par Jean Bedard [4e de couverture]


Philippe Fabry » Livres » Jean Bedard : Familles en détresse sociale. Repères d'action. Tome 1 : Du social au communautaire.